Corners, pop-up stores, bars à thèmes, depuis quelques années la tendance est à l’éphémère. Ce phénomène concerne les marques ayant leurs propres réseaux de distribution mais plus récemment – et c’est là que ça nous intéresse ! -, les marques food et industriels de l’agroalimentaire & FMCGs !

D’ailleurs souvenez-vous : on en parlait déjà pour l’univers des biscuits il y a plusieurs mois 😉 (** article ici **)
Focus sur ces lieux temporaires d’apprentissage, de convivialité & de surprises.

Ikea et son atelier de cuisine

Ikea et son atelier de cuisine ©http://missouri-creative.com/blog/?p=6547

Un enjeu majeur pour les industriels & les marques
Nombreuses ont été les polémiques concernant les marques industrielles ces dernières années : vache folle, grippe aviaire, les lasagnes au cheval, la « tarte au caca » d’Ikea… la liste est (trop) longue.
Pour faire oublier ces scandales, il est temps pour les marques de redorer leur image et de mettre en avant la qualité de leurs produits, et de les faire découvrir aux consommateurs !
Présentes en GMS, elles sont facilement noyées par d’autres marques présentes dans le linéaire. Et en hypers comme en supermarchés, prendre la parole est compliqué voire impossible : pas ou peu d’espace mis à disposition par les enseignes ou distributeurs, coûts prohibitifs des opérations trade marketing, faible attention du consommateur dans le linéaire, foire d’empoigne à la promotion, guerre des prix largement dominée par les marques de distributeurs, de plus en plus qualitatives et attractives tout en restant modestes. Mais alors comment faire pour se différencier ?
Il est temps de passer à une dimension plus profonde, plus vraie et plus complexe : l’expérience !

Le client final au cœur de la stratégie
Un consommateur étant en moyenne soumis à plus de 1000 publicités (tout confondu) par jour, on peut clairement parler d’infobésité. Résultat ? Des consommateurs lassés, exigeants et maintenant experts ; il faut alors les surprendre.
Magnum, Charal, Hollywood & Ikea l’ont bien compris : bar à magnum, atelier de dégustation, lavomatic revisité ou encore restaurant Do It Yourself … Contrairement à la GMS, ici le client est au cœur de la stratégie, on ne parle plus de vente mais d’expérience.
Pour répondre à la demande de plus en plus pointilleuse des consommateurs, la personnalisation est un levier apprécié de tous, il est maintenant possible de faire son magnum sur-mesure, personnaliser son steak ou encore customiser son tee-shirt dans une laverie revisitée et décalée.

La "Laverie" à chewing-gum Hollywood

La « Laverie » à chewing-gum Hollywood © http://www.modernists.fr/2017/01/24/hollywood-ouvre-un-bar-a-gum-ephemere-les-27-et-28-janvier/

Partage et convivialité sont les maîtres mots de ces nouveaux lieux. Possibilité de présenter la météo comme un professionnel pour Hollywood contre un diner scandinave DIY, supervisé par un chef pour Ikea. Les clients deviennent propriétaires le temps d’une soirée.

Une relation win-win pour les distributeurs

Certains industriels pourraient penser que ces méthodes de diversification font de l’ombre aux distributeurs. Eh bien absolument pas ! Soyons clairs, ces opérations de pop-up stores n’ont pas été développées dans l’espoir de gonfler le chiffre d’affaires mais bel et bien l’image. Quoi de mieux comme communication auprès de votre client qu’un bon souvenir ?
Petit plus : Il ne se privera pas de le répéter à ses proches. Une fois en grande surface, inconsciemment ou non, le consommateur sera davantage tenté par la marque qui lui a permis de passer un bon moment et de lui avoir porté autant d’attention.

Industriels 1 – Distributeurs 1 !

L'atelier Charal

L’atelier Charal © http://www.lsa-conso.fr/charal-va-ouvrir-une-boutique-ephemere-a-paris,243066

Sources photo de couverture : https://www.magnumicecream.com/be/fr/inside-magnum/pleasure-store.html

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer